• Accueil
  • > Archives pour février 2008
( 23 février, 2008 )

Bonjour

Bienvenue sur ce site

 Nous sommes trois éducatrices spécialisées diplomé d’etat sur Toulouse. Nous avons été sensibilisée au dévelopement de l’enfant et de ses psychopathologies. Les impératifs d’attention, d’observation et d’analyse, la compléxité même de l’handicap mental, nous ont rapidement conforté dans la volonté d’acquérir des connaissances et compétences supérieures, afin d’exercer notre métier de la ménière la plus professionnelle possible.

 Nos différentes actions professionnelle auprés d’institutions, nous ont fait constater de manière concréte la demande et la détresse des parents d’enfant ne bénéficient pas ou peu de prise en chrge institutionnelle.

De ces observations ont émerger différentes problématique, telle que:

- le manque quantitatif de struture spécilisée,

-la néccessité d’un travail individuel auprés d’enfant,

-Un soutient et un  » partenariat auprés/avec des familles.

Ces différents constats nous ont alors poussé à mettre en place des enterventions éducatives à domicile afin d’élargir les réponses proposées aux besoins des enfants et des parents.

A l’heure actuelle, nous intervenons à domicile auprés d’enfants handicapés mentaux avec symptômes autistiques.

( 23 février, 2008 )

Témoignages de parents

Guillaume a commencé un travail pédagogique et éducatif avec Claudia Bartkowiak à la rentrée scolaire 2006/2007, une fois par semaine durant 2 heures.

Les grands axes de progression qui ont été définis avec Claudia au départ de la prise en charge lui ont permis progressivement de rentrer dans les apprentissages scolaires et faciliter son intégration dans le groupe de sa classe.

Nous sommes satisfaits d’avoir fait cette démarche éducative pour Guillaume car cela l’a beaucoup aidé. Il a fait des progrès dans sa capacité à se concentrer, comprendre et mettre du sens sur ce qu’il apprend, rentrer dans les apprentissages de la lecture/écriture et le dénombrement.

Ses progrès sont à l’origine de l’augmentation de sa confiance en ses capacités, son comportement de ce fait a changé. Il s’adresse plus facilement aux autres, cherche à rentrer en communication et s’adapte mieux aux situations.

 

Parents de Guillaume, Mr et Mme L.

 

Depuis plusieurs années, Christa Dauvergne intervenait à notre domicile à raison de deux heures hebdomadaires. Depuis la rentrée 2006/2007, Claudia Bartkowiak  a pris le relais pour notre fils Alexandre. C’est un enfant autiste lourd, il est en IME. Claudia intervient donc à titre individuel pour une action plus « domestique » de la vie quotidienne. Nous avons défini ensemble des thèmes à aborder et une méthodologie à appliquer.

Nous préparons une liste de tâches à effectuer avant qu’elle arrive. Il y a bien sûr des rituels mais d’autres plus occasionnelles. Elle travaille sur la toilette, l’habillement, des activités ménagères (mettre la table, vider le lave-vaisselle, ranger…) ou extérieures. C’est un complément à ce qu’il fait en institut. Il est ravi et il répond à ses sollicitations ce qui n’est pas vraiment le cas avec nous.

Même si l’application de ces activités au quotidien n’est pas encore totale, nous connaissons mieux ses capacités. De ce fait, il va pouvoir partir cet été en séjour vacances de deux semaines sans nous et nous nous ferons moins de souci.

Parents d’Alexandre DC


( 23 février, 2008 )

Méthodes utilisées

Les méthodes utilisées par l’éducatrice

 

 

La premiere méthode utilisée est centrée sur l’apprentissage de moyens de communication dits  »alternatifs » (lorsque le langage oral est absent) ou  »augmentatif » (lorsque le langage oral est présent).

Le but du travail sur la communication est de pouvoir donner à l’enfant des moyens pour échanger avec son entourage.

* Le PECS ( Picture Exchange Communication System) de Frost et Bondy :

Il apprend à l’enfant à choisir un interlocuteur et à faire des demandes avec un support d’images et un travail sur les processus amenant au développement de la pensée en procédant par 6 phases différentes:

- établir un échange,

- accroitre la spontanéité de la demande,

- permettre la distinction d’images,

- accéder à la construction de la phrase,

- répondre à une question, par exemple l’enfant apprendra à répondre à la question :  »qu’est ce que tu veux? »

- apprendre à faire des commentaires spontanés

 

La deuxieme méthode utilisée est une stratégie éducative permettant l’accés au savoir, le but n’étant pas d’enseigner un programme scolaire au sens habituel mais plutôt de donner des outils afin de favoriser l’autonomie et l’indépendance de la personne, sa capacité à s’occuper de façon constructive et à participer à la vie de leur entourage avec des moyens de communication et d’intégration socialement adaptés.

* TEACCH ( Traitement and Education of Autistic and related Communication Handicaped Children):

développée en Caroline du Nord par Eric Schopler à la fin des années 60. Teacch est axé sur l’éducation et la réeducation de leur niveau de développement et de fonctionnement. Elle insiste sur le travail de structuration de l’environnement pour créer des repères, sur l’individualisation des programmes (PEI: programme éducatif individualisé), sur la collaboration des parents au projet de leur enfant, sur l’approche positive de l’enfant (ne pas le mettre en échec, partir de ses compétences, renforcer ses capacités en émergence, favoriser les réussites et les renforcements qiu en résultent), sur l’approche globle de l’enfant.

* Pédagogie Freinet et Montessori :

Elle peuvent être intégrées dans les prises en charge d’enfants autistes. Elles visent à des activités concrètes pour des apprentissages par l’action.

 

Dans chaque prise en charge, l’importance est avant tout de partir des intérêt de l’enfant et de s’en servir comme base d’apprentissage sociaux et cognitifs.

Les personnes autistes apprennent en permanence même s’il nous est difficile d’évaluer ce qui est vraiment acquis. L’accès à l’éducation est donc primordiale même si elle n’a ni le pouvoir ni la mission de combler tous leurs déficits mais elle contribue largement à améliorer le niveau des interactions sociales, la communication, la relation à l’autre, l’autonomie au sein d’un groupe.

( 23 février, 2008 )

Matériel

Matériel de l’éducatrice

 

Le matériel sera choisi en fonction des préférences de l’enfant et des objectif mis en place.

Matériel éducatif:

Dominos d’images, de forme,de couleurs….., pâtes à modeler; encastrements, puzzles, balles et ballons, cubes, lotos, etc……………..

Le matériel nécessaire se divise en plusieurs groupes principaux:

* premier âge: exploration sensorielle; éveil sensori-moteur.

*Outil de découverte: jeux d’initiation, manipulation et logique; motricité fine

*Matériel d’apprentissage: éveil sensoriel, langage, mathématique, manipulation et logique, construction.

( 23 février, 2008 )

Partenariat

Importance d’une collaboration parents /professionnels

 

 

Ce qui est important dans la collaboration avec les parents est de s’informer auprès d’eux du  »protocole », du fonctionnement, des habitudes que l’enfant peut avoir chez lui dans son milieu, avec ses repères…

Le travail à domicile demande une grande adaptabilité, la mise en place d’un projet ne peut être efficace que si le professionnel se  »glisse » dans l’atmosphère, dans le milieu habituel de l’enfant.

Ne rien déranger tout en apportant des modifications est une règle importante parfois difficile à appliquer mais efficace dans les objectifs d’actions éducatives et pédagogiques. Les professionnels et les parents doivent avpor la même vue sur la compréhension, sur l’approche et sur les stratégies.

Le professionel est  » l’expert » dans l’autisme car il a une connaissance générale dans ce domaine. Les parents sont les  »experts » de leur propre enfant. Les informations prennent une place importante dans la cohérence d’un projet individuel.

C’est pour cela que nos interventions sont basées sur ce principe primordial d’une collaboration, d’un échange, d’un réel partenariat. La collaboration parents/professionnels est un outil indispensable pour effectuer un bon travail avec des techniques adaptées.

( 23 février, 2008 )

Notre action

Notre action

 

Le projet de service pédagogique et éducatif à domicile veut répondre aux familles des enfants handicapés mentaux ne bénéficiant pas ou peu d’une prise en charge institutionnelle, en se proposant d’apporter une aide, un soutien, par le bais d’un travail sur l’autonomie, le cognitif et les comportements plus adaptés.

Cette action est menée par trois éducatrices spécialisées. Chacune entreprenant un suivi de l’enfant et de sa famille adapté à leurs besoins. L’enfant et sa famille trouveront un interlocuteur capable d’assurer :

*un soutien moral et pratique dans le quotidien des parents d’enfant handicapé.

*un maintien des acquis évitant une régression, permettant même une progression (dans le cas d’enfants non pris en charge et sur liste d’attente).

*une réponse personnalisée dans l’apprentissage (enfant ne trouvant pas de réponse dans une prise en charge globale des établissements spécialisés)

*un éveil à travers le ludique.

 

La prise en charge est adaptée à l’enfant en fonction de ses capacités et de son comportement. Elle nécessite une intervention la plus régulière que possible du/des professionnel(s) en fonction d’un programme établi.

Le fait que l’enfant soit chez lui permet une certaine assurance vis-à-vis des repères mais l’espace devra être bien défini, différentes pièces = différentes notions d’aprentissages.

Exemples:

- cuisine = repas et confection d’un gâteau.

-chambre = espace de jeux mais aussi de détente, de pause.

- salle à manger = ce lieu peut devenir un endroit d’apprentissage cognitif.

- salon = endroit chaleureux idéal pour travailler le langage et utiliser des livres comme support.

 

L’espace de vie sera ainsi divisé en différents lieux spécifiques d’activités afin de permettre à l’enfant de bien structurer l’espace et qu’une cohérence soit établie.

( 23 février, 2008 )

Autisme définition

L’autisme

Définition

L’autisme est un désordre sévère de la communication, de la socialisation et du comportement qui dure toute la vie.

L’autisme est un trouble précoce et grave qui touche le développement dans tous les axes essentiels, mais de façon inégales. Il s’agit d’un syndrome hétérogène et non d’une maladie.

L’autisme est un Trouble Envahissant du Développement (TED) donc un trouble global du développement de la personnalité dans tous les secteurs :

* Motricité globale

*Motricité fine

*Perception

*Langage

*Communication

*Affectivité

*Fonctions cognitives

*Fonctions instinctives

*Imitation

*Autonomie

*Sociabilité

*Comportement

On parle du Symdrome Autistique. On évoque souvent l’image d’un  »spectre de l’autisme » tant les manifestations peuvent être variables.

Le comportement autistique est caractérisé par des distorsions dans le développement des diverses fonctions qui sous-tendent les relations sociales, la capacité à s’engager dans la communication réciproque et les activités imaginatives.

Des anomalies sont constatées dans les comportements avec les objets ou les personnes.

L’autisme étant un trouble du développement, il faut adapter la façon de présenter l’univers pour le rendre intelligible.

L’autisme inhibe l’apprentissage. Les moyens utilisés sont différents suivant les capacités de compréhension de chaque individu, on parle alors d’  »éducation pédagogique individualisée ».

 »Eduquer c’est conduire et accompagner un enfant vers son épanouissement, c’est  »l’élever », l’aider à acquérir l’autonomie indispensable à tout individu. »

 

( 23 février, 2008 )

Démarche de l’équipe

Démarche de l’équipe

Rôle et fonction des éducatrices intervenantes à domicile

 

Une prise de contact entre la famille, l’enfant et les éducatrices dans le milieu familial s’avère être une démarche importante pour le bon déroulement d’un futur suivi. Le temps n’est pas compté, et la discussion amène souvent une richesse d’information sur le comportement de l’enfant et les réponses des parents.

Notre rôle est d’essayer, dans un premier temps, de cibler les problématiques les plus difficiles et urgentes. A partir de là découle des questions plus spécifiques comme par exemple:

* les comportements dans les automatisme de la vie quotidienne.

*les contact sociaux et les troubles

*les moyens de communication

*les comportements dans les activités

*les acquisitions dans les différents items.

 

Nous insistons bien, notre rôle n’est pas de poser un diagnostic mais de proposer un projet cohérent et personnalisé en fonction des problématiques débordantes de l’enfant.

Notre objectif de travail est bien expliqué afin de ne pas donner à notre intervention un espoir total et absolu dans la  »guérison » de l’enfant. Bien au contraire, nous restons lucide et réaliste vis-à- vis d’un quelconque résultat. Dans le domaine de l’autisme, parler de guérison viendrait à l’encontre de notre politique. Mais ceci est un autre débat: peut-on parler de guérison dans l’autisme?

L’action éducative et pédagogique vient soutenir des apprentissages, des acquis et amène l’enfant à une éventuelle progression. Un travail régulier, constant, personnalisé et construit ne peut-être que bénéfique.

Apporter une simple écoute, donner de notre énergie, influer du positif, amener des éventuelles solutions font partie de notre rôle. Nous entendons par écoute, celle d’une éducatrice et non celle d’un psychologue. Nous faisons appel à notre coté humain, et non au coté humain-professionnel qualifié dans cette démarche. Nous ne nous substituons à aucun autre corps de métier.

( 23 février, 2008 )

Personnelle de l’association

Dauvergne Christa: Directrice de l’association

Diplome : éducatrice de jeunes enfants

spécialisation dans l’autisme.

3 ans d’expérience en institution auprès d’enfant autistes.

Formation sur le  »système de communication par échange d’images » (PECS)

 

Couget Muriel: Intervenante à domicile

Intervenante dans les écoles de formation.

Diplôme : éducatrice spécialisée.

6 années d’études en langue des signes françaises.

Spécialisation sur les pratiques éducatives et pédagogiques auprés d’une population autistique ( PARIS)

Spécialiste du  »système de communication par échange d’images » (PECS)

5 ans d’expérience en institution auprès d’enfants autistes.

 

Bartkowiak claudia: Intervenante à domicile

Diplôme : éducatrice spécialisée.

Spécialisation dans l’autisme.

1 ans d’expérience en institution auprès d’enfants autistes.

formée sur le  »systéme de communication par échange d’images ».( PECS)

 

Email: claudia_bartkowiak@yahoo.fr

|